La cuisine francaise et tcheque

Kategorie: Francouzština (celkem: 93 referátů a seminárek)

Informace o referátu:

  • Přidal/a: anonymous
  • Datum přidání: 16. ledna 2007
  • Zobrazeno: 8284×

Příbuzná témata



La cuisine francaise et tcheque

La France et la République Tchèque, les pays de l’Europe qui sont séparés seulement par l’Allemagne. Il pourrait se sembler que Français et Tchèques soient en substance les nations pareilles et peu différents. Mais ce n’est pas vrai. Comme on dit „de bric et de broc“ (chaque chien, autre village). C’est entendu non seulement pour la surface, l’histoire, la culture, les coustumes et les fêtes nationaux , ...... mais aussi pour la cuisine. C’est difficile - comparer cettes deux façons différentes de cuire - française plus internationale et tchèque moins connue à l’étranger mais préférée chez nous.
Il y a plus de raisons pour cette différence, c’est surtout une position (altitude) de pays, nature d’habitants, les forts coustumes dans la cuisine et une franchise envers l’étranger. France a la mer, alors il y a à l’opposé de nous la pêche connue et culture des argumes. Les poissons les plus pechés sont le thon, la morue et la sardine, parmi les fruit de mer il faut classer des huîtres et des moules. Il est nécessaire ajouter la culture de la vigne en Bordeaux, Bourgogne, à la vallée du Rhone, en Alsace et Champagne. Français cultive la vigne déjà du sixième siècle avant notre ère. Avec la production de 80 millions d’hectolitres du vin par an la France occupe la première place dans le monde. Je dois mentionner la production de fromages. Un jour j’ai lit: „Français ont plus de 350 sortes de fromage et c’est un des raison de ne pas les gouverner.“
On parle de Fraçais qu’ils sont indulgents à l’égard d’autres nations. Mais à la cuisine ils installons diktat. Français affirmet que le repas est la dernière volupté qui remplace la perte de celles précédentes. On parle aussi : ,,Dis-moi ce qui tu manges, et je te dirai que tu es“. En France on utilise également la phrase: ,,Les animaux mangent, l’homme spirituel goute“. Français sont grands gourmands et le repas a devenu partie intégrante de chaque journée. Vous pouvez le connaître par la voie de ces proverbes mais surtout par la voie de la visite de Paris.
Pour les gens français (et surtout pour les gens de Paris) visite un restaurant (où on va plus souvant que chez nous et c’est plus courant là-bas) et manger généralement n’est pas seulement fourniture la nourriture comme le besoin vitau cardinal mais c’est moment de fête. S’ils ont envie de rassasier grandiosement et dans le milieu magnifique de sécession ils vont au restaurant Julien. Parmi d’autres restaurants connus à Paris on nomme Bofinger, Chez buddha..... Français adorent dons de la mer- thons, carrelets, saumons, lottes, ecrevisses, cabillands.... Le plat préféré est par exemple huîtres avec sauce. Comme dessert ils prennent souvant du fromage ou la creme au chocolat. Ils n’économisent même pas sur boire. Français moyen boit 50 litres d’alcool par l’année.
La cuisine tchèque est spécifique. Tchèques sont habitués à leur façon de manger et ils n’aiment pas expérimenter et inspirer par d’autres cuisine à l’étranger. Bien que sous l’influence de l’étranger il y a plus de légumes et poissons dans plats tchèques et les repas sont plus sains et moins gras.
Toute la gastronomie tchèque traditionnelle tient dans une seule et même trilogie: „knedlíky, vepřová a zelí“. C’est-à-dire ,,rôti de porc, quenelles et choux“. Les „knedlíky“ –la grande specialité locale– sont des boulettes de semoule cuites à l’eau. Cette combinasion vous pouvez trouver sur la plupart des menus de restaurants tchèques. Il n’existe pas moins de cinq manières différentes en effet d’accommoder les quenelles tchèques, préparées avec pommes de terre crues ou cuites, il y a donc les knedlíky sucrées, la quenelle est tellement populaire qu’on la sert même en snack avec un oeuf.
Tchèques sont portés sur le bon boire, pareillement comme Français. A la „pivnice“ -sorte de pub où l’on se retrouve pour la soirée- vous pouvez gôuter unes des meilleures bières du monde. Connue est également la production du vin en Moravie, surtout on y trouve très bons Riesling. Si vous préférez des alcools plus forts, sachez qu’il exite aussi: la fine „Slivovice“ - une eau-de-vie de quetsches distillée à Vizovice (en Moravie) et „Becherovka“ - une liquer légerement amère, à base d’airelles et de 20 plantes aux versus curatives, qui nous vient de Karlovy Vary (Bôheme).
Chez nous un cuisinier est celui qui sais faire cuire mais pour devenir un cuisinier en France vous devez preparer melon avec jambon ou saumon avec banane. Le plat est souvant apprécié principalement par son gôut. C’est ça chez nous aussi. Mais en France ce qui joue également rôle important est également habillage et vue de repas et atmosphère de place où on mange - des salles à manger, des cantines, des restaurants, cabarets etc. Français passent avec préparation de repas et avec manger beaucoup de temps. Ils ne sont jamais pressés mais ils tout gôutent. Alors, je pense que la cuisine française ou tchèque - ce n’est pas seulement la différence d’ingrédients, d’alimentations mais également la diffrénce d’approches et d’attitudes de repas.



Écrivez en tchèque
Ken | 06. října 2008
Chers amis, vous avez beaucoup de fautes dans votre article. Puis, on ne dit pas « les gens français » mais « les Français » ou « le people français » Merci !
| 18. září 2009
Nový příspěvek


Ochrana proti spamu. Kolik je 2x4?



Na-mobil.cz

Spřátelené weby