Je pense donc je suis - René Descartes (1596-1650)

Kategorie: Francouzština (celkem: 93 referátů a seminárek)

Informace o referátu:

  • Přidal/a: anonymous
  • Datum přidání: 27. července 2006
  • Zobrazeno: 43007×

Příbuzná témata



Je pense donc je suis - René Descartes (1596-1650)

« Je pense donc je suis » René Descartes (1596-1650)


Le sommaire:

1. Est-ce que la pensée a d´importance pour les gens? donc L´acception de la pensée pendant l´histoire
-L´avant-propos
-La Préhistoire
-L´Antiquité
-Le Moyen Age
-Le Temps Modernes
-Quelques philosophes du Temps Modernes bien connu

2. Le personnage de René Descartes
-La biographie
-La donnée d´un génie Descartes
-Les grandes dates dans la vie de René Descartes

3. L´arbitrage « Je pense donc je suis »

4. Mes idées et mon évaluation

5. La bibliographie

L´ accepption de la pensée pendant l´histoire
L´avant-propos
L´homme, ci-contre des autres animaux, est pensant et la pensée a même d´importance pour lui que par exemple pour le chien-un instinct. La vie quotidienne nous ne pouvons rien vivre sans pensée. Mais est-ce que vous réfléchissez de l´accepption et de la conséquence de la pensée pendant l´histoire? Pourquoi c´etait pendant les qulques époques quand il y avait tant des inventeurs et les bonnes idées? Et autrefois pourquoi c´était par contre? J´essaie expliquer…

La Préhistoire
En Préhistoire on peut dire la pensée n´avait aucune importance. Les gens préféraient les instincts et leur cerveaux ne produissaient pas les nouveaux idées. Le communication parmi-les comportait seulement les huées plutôt le jeux de physionomie.

L´Antiquité
En Antiquité la croissance de la pensée était gigantesque! Avant tout les deux empires antiqués: la Grèce et la Rome bien méritaient de la natation de la philosophie. Les premiers grandes penseurs et philosophes essayaient jeter les fondements de la philosophie et on peut dire que c´était bien passer. Voilà les nomes de les plus célèbres: Platon, Aristotelos, Sokrates. Chacun imaginait son « autophilosophie » pour connaisance le monde. Un chose typique pour l´Antiquité ce sont les questions philosophiques élémentaires par exemple: Qui suis-je? Qu´est-ce que c´est le Monde?
Essayez répondre maintenant! Ça-va?

Le Moyen Age
Le Moyen Age signifiait le changement de la croissance de la philosohie. Les gens concevoir des découvertes du christianisme. Le Dieu est seul contre tous. C´était l´époque historique du stagnation. Dommage…

Le Temps Modernes
La Renaissance (à peu près 14.-16.s.) commencait comme un retour de l´Homme, indiqué par la renissance de la philosophie et par la redécouverte de la pensée. L´homme interessait plus à plus à l´anatomie mais aussi plus à plus aux traits caractériels. Les pensées de Renaissance portait « un refraîchissement ». Le peuple essaiaient vivre sans le Dieu...
Un des représantants de Renaissance était aussi René Descartes. Et les autres philosophes du Temps Modernes?

Quelques philosophes du Temps Modernes bien connu
-Bacon Francis (1561-1626)
-Camus Albert (1913-1960)
-Engels Friedrich (1820-1895)
-Freud Sigmund (1856-1939)
-Hume David (1711-1776)
-Kant Immanuel (1724-1804)
-Locke John (1632-1704)
-Marx Karel (1818-1883)
-Rousseau Jean-Jacques (1712-1778)
-Sartre Jean-Paul (1905-1980)
-Voltaire (1694-1778)
René Descartes
La biographie
René Descartes est né en Touraine le 31 mars 1596. Son père, conseiller au Parlement de Bretagne, s'est occupé de l'éducation de son plus jeune fils et était frapper par la curiosité et la soif de savoir de celui qu'il apelait (déjà!) « son philosophe »...
Il suit pendant huit ans le cours des études: études solides, complètes, dirigées par des maîtres de grande qualité lesquels Descartes montre souvent au son entourage. Très tôt son goût et sa facilité pour les mathématiques sont remarqués par ses professeurs qui lui initient aux arcannes de cette science. En novembre 1619, Descartes fait le rêve d'une « science admirable » et voilà comme un signe du ciel lui enjoignant de consacrer le reste de son existence à la recherche de la vérité.
Descartes décide de s'installer en 1629 en Hollande a fin d'y travailler en paix, loin de toutes les connaissances qui interrompent à tout moment sa réflexion et ses activités de savant. Désormais les événements de sa vie seront ses oeuvres, peu nombreuses mais évidement produites, dont la diversité et la cohérence reflètent l'esprit universel et méthodique du philosophe.
Mis à part quelques esquisses Descartes ne semble pas avoir beaucoup écrit avant son installation en Hollande. La première oeuvre de taille qui appartient de plein droit à la pensée cartésienne a été rédigée seulement à ce moment-là, mais Descartes ne l'a pas achevé. Le titre de cet ouvrage, écrit en latin, est: Règles pour la direction de l'esprit. C'est le premier exposité de la méthode cartésienne.
Ensuite, il donne enfin au libraire, mais sans le signer et en français (ce qui est d'une grande nouveauté pour l'époque), le livre que tous ses amis attendent, le Discours de la Méthode suivi de trois essais qui sont comme des échantillons de la méthode: La Dioptrique, Les Météores, La Géométrie
Désormais, les grandes oeuvres se succèdent rapidement: Les Méditations métaphysiques (publiées en latin en 1641), Les Principes de la philosophie (en latin aussi en 1644), une version française de ces Principes que précède une Lettre-préface de la plus grande importance (1647), et enfin Les Passions de l'âme, qui paraissent en Hollande et en France en novembre 1649 alors que Descartes est déjà arrivé à Stockholm où il mourra très peu de temps après (le 11 février 1650).

La donnée d´un génie Descartes
„…Maintenant donc que mon esprit est libre de tous soins, et que je me suis procuré un repos assuré dans une paisible solitude, je m'appliquerai sérieusement et avec liberté a détruire généralement toutes mes anciennes opinions…“

Les grandes dates dans la vie de René Descartes
1596 *R. Descartes
1628 R. Descartes: Regulae ad directionem ingeni
1637 R. Descartes: Discours de la méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences-La Dioptrique, Les Météores, La Géométrie
1641 R. Descartes: Meditationes de prima philosophia
1644 R. Descartes: Principia philosophiae
1650 +R. Descartes

L´arbitrage « Je pense donc je suis »
On peut dire que n´éxiste pas quelqu´un qui ne connait rien l´arbitrage célèbre de René Descartes: « Je pense donc je suis », c´est l´assurance de tous. Nous pouvons honorer cette phrase de la base de toute la philosophie moderne. Grâce à elle nous pouvons nous croire un personnage et notre âme est le coêur du monde entier et du cosmos. Mais! Mais essayez réfléchir d´elle et se battre avec sa assurance. Ça-va... et je sais que votre doute montre
l´assurance de votre existance. Maintenant je peut dire que nous sommes assurés seulement de notre existence, d´existence de notre ego. Et les autres ego?
(Ah oui, je sais, c´est un peu difficile mais nous devons essayer réfléchir et réfléchir. « Je pense donc je suis » et penser…c´est facile. Alors c´est la philosophie…)
Nous pouvons aussi appliqué cet arbitrage à une autre idée. Chacun, qui dit a lui-même: « Je pense donc je suis » est unique. Chacun est originale. Une belle idée…Tout le monde et chacun doit savoir-nous sommes unique, moi, toi, lui. C´etait utile par exemple en vigtième siècle quand chacun dit cette phrase connu: « Je pense donc je suis » alors moi et tout le monde est irremplaçable, il n´y avait plus des guerres futiles et beaucoup de la force.


Mes idées et mon évaluation
« Je pense donc je suis »…Cette formule-la plus célèbre de toutes en philosophie-découle logiquement de la généralisation du doute. Car si je peux douter de toutes choses, y compris des vérités mathématiques, je ne peux pas douter que je doute, ou que c'est moi qui doute. Par conséquent, ce moi qui doute existe. Difficile! Certes, il n'existe peut-être pas, puisque l'existence des choses sensibles a été mise en doute, il se peut que je rêve et que tout ce que j'attribute à ma nature est faux. Mais il est impossible que, pensant voir toutes les choses, je ne suis pas ou je n'existe pas, moi qui pense ainsi les voir, les toucher et les sentir.

La bibliographie
Reálie k semináři z renesanční filosofie: Ostravská univerzita
Sofiin svět: JosteinGaarder
Cogito ergo sum aneb omyl tisíciletí: Jan Fikáček
www.france.com



| 21. května 2008
Je l\'ai aimé. Français n\'est pas ma langue maternelle, donc je ne l\'ai compris parfaitement, mais c\'était inéressant.
morad | 08. listopadu 2008
c st vraiment magnifique de trover des chose ou bien des sujet comme ce lui la alor je suis vraiment content parsque j ai pris des bon chose qui peuvait m aider a constuire ma novelle vie et d idees ma socité .
Gabriel | 09. února 2010
Je ne sais pas qui a écris ce texte ,je me suis arrêté aux premières lignes,il y a tellement de fautes d\'hortographe que cala devient vite pénible,de plus cela fausse tout.
CELINE | 31. července 2011
apprends déjà à écrire orthographe ;) mon petit Gabriel !!! avant de te permettre ce genre de post !!!!
| 07. prosince 2011
Il fo aprandr a lire car ce important
Nový příspěvek


Ochrana proti spamu. Kolik je 2x4?



Na-mobil.cz

Spřátelené weby